Les Maoureuses

Depuis le mois de juin dernier, j’écris et je dessine un nouveau projet de BD, Les Maoureuses, qui a son propre site web pour des raisons d’anonymat. Il est temps aujourd’hui de le rendre public ici, puisque ce projet prend de l’ampleur et qu’il occupe une bonne partie de mon temps, et que mon coming out est fait ! Vous pouvez également retrouver ce projet sur les réseaux sociaux, en particulier Instagram où je suis le plus actif. À terme, j’espère publier une version papier.

Je suis polyamoureux depuis 2016, une année avant le début de #MeToo. J’observe et je participe en tant qu’homme à la révolution libératrice et féministe de l’amour que nous avons toutes et tous commencé à vivre.

Ces dernières années ont été pour moi une libération, une renaissance, un bouleversement… Il y a eu des moments de joies immenses, et des gouffres de douleur affective. J’ai beaucoup appris sur moi, sur les autres, sur le féminisme, sur l’amour, sur nos constructions, sur la binarité homme/femme, le patriarcat et sur les injonctions et les mythes amoureux qui nous ont façonné·e·s.

Depuis fin 2020 je nourris le projet d’accompagner cette aventure toujours en cours avec un récit dessiné. Un récit qui me permettra d’expliquer à mes proches et mes plus lointain·e·s ce que je vis, et un récit que je pourrais produire au fur et à mesure et régulièrement, une fois par semaine. Un journal de bord pour être plus libre, plus heureux, pour recevoir et donner plus d’amour, et apprendre à d’autres à le faire.

Cette réflexion sur le fond m’a conduit à imaginer une forme courte de chroniques de quatre cases + un titre. Le strip est un format très ancien en bande dessinée, adapté au départ à la presse, mais qui fonctionne également très bien sur Internet. C’est une forme synthétique, légère et percutante, très rapide à lire, qui construit du sens à la fois sur sa petite séquence mais également par succession et réponse des chroniques entre elles pour former un récit global.

Ces chroniques s’adressent bien sûr à la communauté des polyamoureuses et polyamoureux, de ceux qui sont en couples libres ou ouverts quel que soit leur orientation, et des célibataires qui se posent des questions car c’est utile et salvateur de partager et de normaliser nos expériences. Mais au-delà il s’adresse à toutes les amoureuses et les amoureux que nous sommes, dès les premiers émois de l’enfance, car le polyamour n’est qu’une des formes des émotions et des relations que nous vivons toutes et tous. Il s’adresse aux adultes qui ont grandi avec les princesses et les princes pour leur permettre de comprendre comment cela les a façonné·e·s et comment cela leur a permis de construire leur vie, et comment elle pourrait encore changer. Cela s’adresse aux adolescent·e·s qui vivent leurs premières fois et qui cherchent de nouveaux repères dans un monde amoureux en pleine évolution. Cela s’adresse aussi aux enfants qui savent déjà lire et qui sont déjà amoureuses et amoureux, et qui vont pouvoir grandir avec d’autres histoires et d’autres modèles possibles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.